Confinement : déménager, c’est interdit sauf pour les situations d’urgence !

Publié par seb-admin le

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous venez d’acquérir un appartement juste avant le confinement et vous devez bientôt déménager ? Mais, vu à la crise actuelle et à la quarantaine, vous vous demandez, si vous pouvez encore déménager ou non ?

Depuis deux semaines, le gouvernement français autorisait les déménagements mais à condition de respecter les mesures barrières pour assurer la protection de tous. Mais dorénavant, les règles ont changé et les déménagements sont interdits sauf pour les situations d’urgence.

Venez découvrir alors si vous êtes considéré comme étant un cas de force majeure et si vous avez encore le droit de déménager !

Pourquoi les déménagements sont interdits ?

Dorénavant, les déménagements sont interdits jusqu’à nouvel ordre ! C’est ce qu’a déclaré récemment le gouvernement en expliquant que les déménagements étaient en réalité déjà difficiles à mettre en place depuis deux semaines. D’une part, il était possible de déménager mais à condition d’impliquer que cinq personnes au maximum.

D’une autre part, les entreprises de déménagements étaient inquiètes sur la sécurité de leurs collaborateurs mais aussi de leurs clients car il était difficile de déménager en respectant les consignes de sécurité. Cela avait conduit déjà plusieurs déménageurs à reporter leurs missions afin de limiter les éventuels risques de contamination. Il est donc indispensable de vous patienter jusqu’à la fin du confinement pour changer de domicile.

Qui peuvent donc déménager encore malgré le confinement ?

Il est vrai que les déménagements ont été suspendus, cependant, la possibilité de faire appel à un déménageur Paris demeure maintenue uniquement pour les situations exceptionnelles.

Dans un courrier rédigé par le Ministère chargé de la Ville et du Logement et le Secrétariat d’Etat chargé des Transports, le gouvernement explique que les déménagements peuvent être maintenus pour les situations « d’urgences sanitaires, sociales ou de péril, de déménagements indispensables d’entreprises et de déménagements qui pourraient être rendus nécessaires dans le cadre de l’organisation des soins face à l’épidémie. » 

Il s’agit donc de cas de force majeur, toutefois, il est indispensable de respecter les mesures de prévention permettant de protéger les employés mais aussi les clients et d’empêcher ainsi la prolifération du coronavirus.

déménagement

Fin de bail, est-il possible de déménager ?

Jusqu’à récemment les déménagements ont été autorisés malgré le confinement. Ceux qui ont prévu déjà de déménager suite à la fin de leur bail, ils avaient encore la possibilité de déménager mais à condition de justifier qu’ils sont soumis à un délai pour quitter leur logement.

A côté de cela, ils ont été obligés d’obtenir une autorisation de sortie exceptionnelle pour circuler et transporter leurs objets en toute légalité.

Le problème que c’est dans la réalité, il n’était pas facile de faire appel à un déménageur pas cher Paris car 95% des professionnels ont cessé leur activité pour préserver la santé de leurs salariés et de leurs clients.

Mais tout cela a changé depuis la déclaration du gouvernement depuis quelques jours. Les déménagements sont interdits pendant le confinement et sont autorisés uniquement pour :

  • Les personnes dont leur préavis arrive à échéance.
  • Les entreprises dont leur déménagement est une nécessité.
  • Les personnes qui doivent déménager pour l’ des soins face à l’épidémie de Covid-19.

Si vous êtes actuellement locataire et que votre bail prend son terme pendant le confinement, il est fortement recommandé de demander à votre bailleur d’occuper le logement au-delà du préavis et jusqu’à la fin de la période de quarantaine, tout en continuant de vous payer le loyer.

Si vous arrivez à trouver un accord avec le propriétaire de votre maison, vous devrez le contractualiser en signant une « convention d’occupation précaire ». Ce genre de contrat vous permettra de rester dans votre logement tout en continuant à acquitter le loyer.

Sachez que la trêve hivernale a été reportée par le gouvernement jusqu’à le 31 mai 2020. Il est donc impossible d’être expulsé de votre logement avant cette date.

Catégories : Déménagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *